Une nouvelle étude fait le lien entre stress, microbiote et dépression