Technostress : connaître les maux de la technologie



La technologie a apporté beaucoup de bonnes choses, mais elle est loin d'être seulement bénéfique. En fait, il s'est accompagné de ce qu'on a appelé le technostress. Savez-vous de quoi il s'agit ?


Avec une pression et des attentes de plus en plus grandes, les nouveaux outils peuvent devenir plus une source de stress qu'une aide. Le terme "technostress" représente les symptômes négatifs liés à l'utilisation et à l'adoption régulières de ces nouvelles technologies.


Et c'est du préjudice que peuvent causer les avancées technologiques dont nous parlerons dans cet article. Alors, suivez la lecture et vérifiez !


La dépendance au maintien des liens

Parmi les progrès des dernières décennies, l'Internet figure en tête de liste. Et c'est précisément à travers elle que de nouveaux vices et désordres sont apparus. Le FOMO (fear of missing out), par exemple, est un syndrome dont l'acronyme indique la "peur de perdre" quelque chose. En pratique, c'est une nuisance d'être déconnecté et de ne pas suivre les réseaux sociaux, les nouvelles et les événements en temps réel.


La dépendance numérique n'est pas seulement caractérisée par la nécessité d'être constamment en ligne. Il y a des situations qui mènent à des extrêmes. À quand remonte la dernière fois où vous n'avez rien fait et n'avez pas ressenti le besoin de décrocher votre téléphone ? On estime que le Brésilien est connecté, en moyenne, à 9h29 tous les jours.


Changements dans le sommeil

Outre les smartphones et l'ordinateur, il y a aussi la télévision sur ce compte. Bien qu'elle représente un divertissement important, la télévision a pris le dessus sur la vie quotidienne. A tel point que certaines personnes n'en abandonnent pas une dans chaque pièce de la maison, y compris la chambre à coucher.


Le fait est que les chercheurs ont de plus en plus démontré à quel point cette technologie est nocive. Il y a le risque de devenir gros, de voir sa vue altérée, de se sédentariser et de faire une dépression. Les altérations du sommeil sont également très fréquentes. Lorsque l'on dort avec la télévision allumée ou avec le téléphone portable qui vibre de temps en temps, il y a peu d'excitation dans le cerveau. Le résultat à long terme comprend des crises d'épilepsie et même des insomnies chroniques.


Anxiété et difficultés dans l'interaction physique

La rapidité avec laquelle tout se passe en ligne, avec le lancement de nouvelles applications et les interactions constantes, influence directement l'anxiété. En plus de ne pas vouloir rester à l'écart des tendances, on a le sentiment de ne pas pouvoir les suivre. Pour les professionnels, le besoin constant de spécialisation et de mise à jour peut provoquer des troubles dans l'environnement de travail.


Un autre point important est que, comme tous les contacts se font en ligne, il est difficile d'agir hors ligne. Il y a même ceux qui ne savent pas comment se comporter dans une réunion, parce que toute leur routine est basée sur des conversations numériques.


Inattention et manque de concentration

Une étude menée au Canada en 2015, avant même le pic des applications de messagerie, a mis en évidence une réduction importante de la capacité de concentration. L'enquête a révélé que la concentration d'humains est passée de 12 à 8 secondes au début de la décennie.


Sans des stratégies telles que la pleine conscience et la méditation, qui sont de plus en plus demandées, la tendance est à l'inattention. Avec des hyper-stimuli autour, l'esprit ne peut pas canaliser ses efforts de manière adéquate.


Il faut cependant dire que même si le préjudice augmente, c'est surtout le résultat d'une exagération. Lorsqu'ils sont utilisés avec modération, les appareils et équipements électroniques sont sûrs et alliés de la routine. La question est de savoir comment doser leur utilisation et de prioriser ce qui est vraiment nécessaire à chaque instant.


En bref, le technostress est un effet secondaire des innovations technologiques constantes. Il est toutefois possible de les utiliser sans se sentir dépassé ou dépendant. Il appartient à chacun de percevoir ses propres habitudes et de demander de l'aide dès qu'il se rend compte qu'il y a plus qu'une utilisation mesurée de ces appareils.


Alors, pensez-vous savoir comment utiliser l'Internet et les nombreuses applications qu'elle apporte ?


9 vues0 commentaire