Quelles sont les sources de bien-être et de malaise au travail ?



Il n'est pas exagéré de dire que la plupart des gens passent plus de temps dans l'environnement de l'entreprise qu'à la maison avec leur famille. C'est précisément pour cette raison que l'identification des sources de bien-être et de malaise au travail, la recherche de moyens pour les stimuler et les éviter, respectivement, est une tâche de plus en plus importante pour les entreprises qui cherchent à attirer et à retenir les talents, se différenciant ainsi de leurs concurrents.


Mais quelles sont les sources de bien-être au travail ?


Le bien-être au travail n'est rien d'autre qu'un sentiment lié à plusieurs facteurs. Ce sont des expériences et des sentiments que les employés expriment par rapport au contexte organisationnel. Cela peut être de la joie, du plaisir, entre autres choses.


Il existe certaines sources de bien-être au travail. Nous en séparons quelques-uns ci-dessous:


Possibilité d'évolution professionnelle

Proposer et surtout expliquer et apporter au quotidien un plan de carrière cohérent permet de soutenir le salarié pour qu'il se sente bien.


Des conditions de travail appropriées

L'accompagnement pour que le salarié bénéficie de conditions de travail adéquates, contribue à la prévention des accidents mais aussi au sentiment de sécurité, une des sources de bien-être au travail.


Bonnes relations socioprofessionnelles

Les relations au sein des entreprises, à tous les niveaux hiérarchiques, doivent être imprégnées de l'esprit de collaboration, et non de l'esprit de concurrence.

Des pratiques de gestion humanisées


Une gestion plus humanisée, axée sur le dialogue et l'orientation périodique des employés, apporte à l'environnement une meilleure relation et une meilleure productivité.


Une bonne organisation au travail

L'organisation physique de l'environnement de travail et du personnel offre plus de sécurité et augmente la confiance de toutes les personnes concernées.


Et les sources de malaise au travail, quelles sont-elles ?


Le malaise au travail se mesure de la même manière que les sources de bien-être, mais avec des marqueurs opposés - des sentiments contraires à la joie, par exemple. Pour évaluer correctement ce sentiment dans les entreprises, il est essentiel de considérer des groupes, et non une seule personne.


"Quand on parle de malaise au travail, on ne parle pas d'un individu, mais d'une nature collective, partagée par plusieurs membres d'une équipe et répartie dans le contexte d'une organisation", explique la psychiatre Elisabeth Pakin.


Le sentiment de malaise au travail devient perceptible dans les moments d'insatisfaction, de contrariété et d'embarras, en plus d'être "clairement associé à l'absence ou à la participation coadjuvante des personnes au processus de décision de ce qui leur incombe. Car chaque fois qu'un travail est pensé par un autre, sans une participation effective de ceux qui l'exécuteront, il y a, potentiellement, une production de malaise", analyse Elisabeth Pakin.


Outre ce facteur prépondérant, d'autres sources du problème dans l'environnement de l'entreprise:


Des conditions de travail précaires

Des équipements en mauvais état, des installations sales et une accessibilité réduite sont des raisons qui génèrent un sentiment de malaise au travail.


Gestion autoritaire

Les dirigeants qui s'imposent de manière tyrannique n'extraient pas le meilleur de leurs chefs et nuisent à leur productivité, car ils ne laissent pas de place au travail d'équipe.


Faible perspective de développement personnel et professionnel

L'absence de plan de carrière, ou même la faible projection de croissance personnelle et professionnelle, a tout à voir avec les sources de malaise au travail et a pour conséquence l'augmentation du taux de rotation.


Organisation du travail productiviste

Une entreprise dont les dirigeants sont plus soucieux de produire des résultats, sans tenir compte de la capacité de travail et des limites humaines, entraîne un malaise accru.


Pas étonnant, c'est une logique qui conduit aussi à l'absentéisme, notamment en raison des congés de maladie.


Comment créer des actions qui évitent le malaise et augmentent le bien-être organisationnel ?


Il existe plusieurs façons d'augmenter les sources de bien-être au travail et par conséquent de diminuer celles qui sont responsables du malaise. La première mesure à prendre est de chercher à comprendre le scénario de malaise qui potentialise la survenance d'accidents du travail et même la maladie des professionnels. C'est une attitude éthique.


En outre, il faut commencer par prendre des mesures qui donnent la priorité aux sources de bien-être, comme celles qui sont énumérées ci-dessous :


Changement d'attitude

Il n'est pas bon pour l'entreprise de mener des actions qui favorisent le bien-être de ses employés si elle ne dispose pas d'une équipe de dirigeants et de gestionnaires préparés à cette fin.


Évaluation scientifique des données relatives aux employés

Tous les changements dans une entreprise, en particulier ceux qui répondent aux sources de bien-être, doivent d'abord être validés par des recherches internes et des méthodes sûres.


"Il n'est pas possible de penser à une intervention qui favorise le bien-être au travail sans une connaissance scientifique précise et exacte de la réalité des travailleurs, de leurs contextes respectifs. Et bien que beaucoup de choses puissent apparaître en commun, dans un collectif au sein d'une entreprise, il y a des spécificités et des particularités qui doivent être identifiées", souligne le docteur Pakin.


C'est pourquoi la validation scientifique est si nécessaire pour servir des employés ayant des profils différents, dans des entreprises différentes. "Les actions réalisées à partir de mauvais diagnostiques ou peu fiables, par effet de cascade, n'auront pas les effets souhaités. Comment allez-vous concevoir une action de qualité de vie au travail et de promotion du bien-être sur la base d'une fausse photographie ? Ce n'est pas raisonnable", conclut-elle.


14 vues0 commentaire

400 Avenue Roumanille

06410 Biot

Nous écrire:

fabrice@qookka.me

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Instagram

Si vous êtes en situation de danger pour votre vie, n'utilisez pas ce site. Appelez le SAMU 15 ou le 112 pour une aide immédiate.

Victime de violence conjugale, appelez  le 3919

Vous ressentez des symptômes liés à la Covid19? Faites le test d'orientation.