La santé mentale des salariés français se dégrade


L’état psychologique des Français se détériore par rapport à mai 2020, selon la quatrième vague de l’étude du cabinet Empreinte Humaine, menée du 19 au 28 octobre 2020 par OpinionWay, auprès d’un panel représentatif de 2.004 salariés.


En effet, un salarié sur deux (49%) souffre de détresse psychologique (dont 18% de détresse psychologique élevée), ce qui représente 7 points de plus par rapport à la dernière enquête (troisième vague) réalisée à la sortie du premier confinement. Les managers sont les premiers exposés (58% sont en détresse psychologique, dont 25% d’entre eux en détresse psychologique élevée), à commencer par les managers de managers (72%). L’étude montre que la fatigue émotionnelle s’est installée depuis le début de la crise de la covid-19 : 35% des salariés interrogés sont aujourd’hui en état d’épuisement sévère, et 5% sont en risque de burn-out. Risque également deux fois plus élevé chez les managers. Près d’un quart des sondés (24%) ont d’ailleurs dû prendre un arrêt de travail en raison du stress ou de l’anxiété.

Si 60% des répondants souhaitent télétravailler, le télétravail est néanmoins devenu, avec le temps, un risque psychosocial.


L’enquête révèle un taux de détresse psychologique supérieur chez les télétravailleurs (58%). Notamment, un salarié en télétravail sur deux dit avoir du mal à oublier le travail après la journée (+10 points par rapport à mai 2020), 47% ont l’impression de ne pas avoir de répit, 45% trouvent que leur travail est devenu monotone et 41% se sentent isolés (48% chez les télétravailleurs à 100%). Par ailleurs, 48% considèrent les webcams comme une forme d’intrusion, 47% se disent contrôlés par les outils afin de s’assurer qu’ils se connectent aux bons horaires et 50% se plaignent des incivilités numériques (clients plus agressifs notamment depuis la crise). Autant de facteurs qui accroissent la détresse psychologique des salariés.


Paradoxalement, alors que la santé mentale des salariés français se dégrade, les actions des entreprises diminuent. L’étude note un différentiel de -13 points en ce qui concerne l’engagement des comités de direction en matière de santé psychologique de leurs collaborateurs. Au positif, elle met en avant la capacité de rebond de ces derniers : 61% des répondants font preuve de résilience, soit + 8 points par rapport à mai 2020.


Source: Info Social RH

2 vues0 commentaire

400 Avenue Roumanille

06410 Biot

Nous écrire:

fabrice@qookka.me

  • Gris LinkedIn Icône
  • Facebook
  • Instagram

Si vous êtes en situation de danger pour votre vie, n'utilisez pas ce site. Appelez le SAMU 15 ou le 112 pour une aide immédiate.

Victime de violence conjugale, appelez  le 3919

Vous ressentez des symptômes liés à la Covid19? Faites le test d'orientation.