Faire face à l'anxiété liée au vaccin COVID-19



Si vous vivez avec de l'anxiété, vous savez qu'elle peut apparaître à l'improviste et parfois pour des raisons qui n'ont aucun sens pour vous. Depuis le début de la pandémie de COVID-19, votre niveau d'anxiété est peut-être plus élevé que d'habitude, ou peut-être ressentez-vous une anxiété sous-jacente quasi-constante. Vous n'êtes pas seul - l'incertitude est un déclencheur commun pour beaucoup, et l'année dernière a été tout sauf certaine. Alors que nous commençons à nous approcher de la sortie de la pandémie, une nouvelle angoisse est apparue pour beaucoup : obtenir le vaccin COVID-19. Nous allons tenter ici d'atténuer certaines des causes les plus courantes d'anxiété liée aux vaccins.


Sachez que la sécurité n'a pas été compromise


Comme la plupart des vaccins sont développés sur plusieurs années, il est compréhensible que l'on se demande comment les vaccins COVID-19 ont pu être approuvés si rapidement. Voici la bonne nouvelle : absolument rien de ce qui concerne la sécurité n'a été écarté du processus. Pour la plupart des vaccins, il faut des années aux chercheurs pour trouver des financements et obtenir des autorisations, mais lorsque la pandémie a commencé, des fonds d'urgence ont été immédiatement mis à disposition, ce qui a raccourci le délai de développement.


La rapidité d'exécution s'explique aussi par la simple probabilité. En mars 2020, des équipes de recherche du monde entier ont arrêté ce qu'elles faisaient et ont commencé à travailler à la création d'un vaccin COVID-19. À la fin du mois d'avril 2020, plus de 95 vaccins étaient à l'étude[i]. En général, il n'y a pas autant d'options en chantier en même temps, et il faut donc beaucoup d'essais et d'erreurs avant que quelque chose ne soit efficace. Avec le développement du vaccin COVID-19, si un vaccin échouait, il n'était pas nécessaire de recommencer - il y avait encore de nombreuses options qui semblaient prometteuses.


Quelques autres changements de processus ont également contribué à accélérer les choses. De nombreux fabricants ont superposé des étapes, par exemple en menant les deux premières phases des essais en même temps. D'autres ont pu raccourcir les procédures administratives ou introduire de nouvelles technologies qui ont permis de réduire le temps d'attente. Lorsque les autorités de contrôle ont autorisé l'utilisation de ces vaccins en cas d'urgence, ils ont été soumis aux mêmes tests de sécurité que tous les autres vaccins approuvés.


Préparez-vous à vous sentir un peu mal à l'aise


Rappelez-vous qu'il est impossible d'attraper le COVID-19 à cause du vaccin. Cependant, comme pour de nombreux vaccins, vous pouvez ressentir quelques effets secondaires mineurs. D'après toutes les données recueillies jusqu'à présent, la plupart des effets secondaires sont de courte durée et surviennent dans les premiers jours suivant la vaccination[ii]. Les effets secondaires sont similaires à ceux du vaccin contre la grippe et, comme pour tous les vaccins, il existe un faible risque que certaines personnes aient des réactions plus graves. Pour des raisons de sécurité, on vous demandera de rester sur le lieu de vaccination pendant environ 15 minutes après l'injection pour s'assurer que vous n'avez pas de réactions négatives immédiates comme une allergie.


Se sentir malade n'est jamais agréable et peut être un inconvénient, mais les effets secondaires sont en fait une bonne chose - cela signifie que le vaccin fait son travail et aide votre corps à développer une immunité contre le virus. Lorsque vous planifiez votre vaccination, prévoyez de vous ménager le lendemain - anticipez vos tâches pour ne pas avoir d'échéance urgente ce jour-là, prenez un jour de congé au travail ou à l'école si nécessaire, ou faites des provisions de vos aliments préférés.


Les effets secondaires graves et à long terme sont peu probables


Bien que nous ne puissions pas déterminer entièrement les effets secondaires à long terme sur une courte période, les effets secondaires à long terme des vaccins sont rares et les vaccins à ARNm (comme ceux de Pfizer et Moderna) pourraient même être plus sûrs que la plupart des vaccins car ils ne contiennent pas du tout le virus. En savoir plus sur le fonctionnement des vaccins peut vous aider à apaiser vos inquiétudes quant aux effets durables.


Il peut également être utile de réfléchir au risque lié au fait de ne pas être vacciné. Si vous ne vous faites pas vacciner, vous restez vulnérable au COVID-19 - et nous savons que si certaines personnes ne présentent aucun symptôme, d'autres qui contractent le COVID-19 peuvent avoir des effets graves et durables - et il n'y a aucun moyen de savoir avec certitude comment vous serez affecté. Le risque d'effets secondaires graves et durables du vaccin étant très faible, les chercheurs et les responsables de la santé publique peuvent recommander en toute confiance le vaccin comme le meilleur moyen de réduire votre risque de problèmes de santé liés au COVID-19.


Les chercheurs continueront à recueillir et à communiquer des données sur la sécurité, et les études sur l'évaluation de la sécurité, de l'efficacité et de la durée de l'immunité se poursuivront pendant des années. Restez informé en vous fiant à des ressources fiables, comme la page Vaccins du gouvernement.


Réfléchissez à la manière de gérer votre anxiété à l'approche de votre rendez-vous


Il arrive que l'on sache que tout ira bien, mais que l'on ne puisse s'empêcher de s'inquiéter. Si vous êtes toujours anxieux à l'idée de vous faire vacciner, surtout à l'approche de votre rendez-vous, mettez en place des stratégies :


  • Remarquez vos pensées négatives automatiques. Faites attention à ce que vous vous dites. La prochaine fois que vous vous surprendrez à penser : "Je vais avoir des effets secondaires terribles", reconnaissez que vous ne pouvez pas encore le savoir. Remettez en question cette pensée - vous pourriez vous sentir épuisé, mais vous pouvez vous y préparer, ou vous pourriez vous sentir parfaitement bien.

  • Ne mettez pas votre peur du COVID-19 sur le vaccin. La peur est très facile à généraliser - vous savez que le COVID-19 est une menace réelle, alors votre cerveau peut faire croire que le vaccin est aussi une menace réelle. Le virus et le vaccin sont liés, mais complètement différents, alors assurez-vous que vous ne les considérez pas comme ayant le même niveau de risque.

  • Le jour où vous vous faites vacciner, distrayez-vous pendant que vous attendez. Attendre quelque chose qui vous rend nerveux peut être terrible. Il est facile de se perdre dans ses pensées et de s'énerver quand on n'a rien à faire. Apportez un jeu, un livre, de la musique ou autre chose pour vous occuper l'esprit.

  • Faites savoir à la personne qui vous administre votre injection que vous êtes inquiet. Le fait d'être rassuré par un professionnel de la santé peut vous aider à vous détendre sur le moment. Ils l'ont déjà fait et peuvent vous dire à quoi vous attendre et vous rappeler pourquoi c'est si important.


Enfin, si vous ne comprenez plus rien aux règles concernant la vaccination l’infographie ci-dessous pourrait vous aider.





SOURCES:


i] Thompson, S.A. (2020, 3 avril). Combien de temps un vaccin prendra-t-il vraiment ? The New York Times. https://www.nytimes.com/interactive/2020/04/30/opinion/coronavirus-covid-vaccine.html

ii] Minsitère de la Santé. https://vaccination-info-service.fr/Les-maladies-et-leurs-vaccins/COVID-19

7 vues0 commentaire