Dormir trop ou pas assez peut augmenter le risque de déclin cognitif



Les personnes qui dorment trop ou trop peu peuvent être plus exposées au risque de déclin cognitif, selon une étude publiée le 21 septembre 2020 par le réseau JAMA Open.


Les chercheurs ont examiné la durée du sommeil déclarée par 20 065 personnes dans le cadre de deux grandes études, l'une menée au Royaume-Uni et l'autre en Chine. Les participants du Royaume-Uni étaient âgés de 50 ans et plus et ceux vivant en Chine avaient 45 ans et plus et ont été suivis par des chercheurs pendant une période allant jusqu'à 15 ans. Les chercheurs ont posé aux participants des questions sur leurs habitudes de sommeil et ont procédé à une évaluation cognitive. Le processus a été répété à deux ans d'intervalle au cours des différentes périodes d'étude. Les chercheurs ont constaté que les personnes qui dormaient trop peu (quatre heures ou moins par nuit) ou trop (10 heures ou plus par nuit) étaient plus susceptibles que les dormeurs plus typiques de connaître un déclin cognitif.

4 vues0 commentaire