4 façons de déstigmatiser la santé mentale au travail



Chaque mois, environ 18 % de la population active souffre d'un problème de santé mentale. La dépression et l'anxiété sont les plus fréquentes. Les personnes les plus productives et les plus créatives de votre entreprise sont probablement incluses dans cette statistique.


Pourtant, la santé mentale reste un sujet stigmatisé. Si vous êtes un dirigeant, vous pouvez influencer la stigmatisation de la santé mentale par le biais de changements politiques et culturels. Réduire la stigmatisation liée à la santé mentale est non seulement la bonne chose à faire, mais cela aide aussi les gens à donner le meilleur d'eux-mêmes. Voici quelques moyens d'atténuer la stigmatisation liée à la santé mentale au travail :


1. Faites en sorte qu'il soit acceptable de prendre une journée pour sa santé mentale.


La santé mentale et la santé physique sont traitées différemment, mais elles ne devraient pas l'être. Lorsque les gens ont besoin de prendre une journée pour leur santé mentale, ils le cachent souvent en disant qu'ils ont eu une migraine ou une gastro. Plus les gens abandonnent leurs excuses, plus il devient normal de prendre une journée de santé mentale et de revenir au travail plus fort.


Un jour de maladie ne suffit pas pour se remettre de tous les problèmes, qu'ils soient physiques ou émotionnels. Cependant, s'absenter du travail pour une journée de santé mentale peut faire des merveilles.


Idéalement, l'ouverture d'une entreprise à l'égard des employés qui prennent des jours de santé mentale devrait être couverte pendant le processus d'intégration. De plus, il convient de rappeler régulièrement aux employés toutes les options dont ils disposent pour accéder à des soins de santé mentale en cas de besoin.


2. Les dirigeants et les employés les plus performants devraient parler de leurs problèmes de santé mentale, s'ils le souhaitent.


Un stéréotype veut que les problèmes de santé mentale n'affectent que les employés moyens et peu performants. Lorsque les personnes aux meilleurs résultats parlent de leurs problèmes de santé mentale, cela peut contribuer à briser cette idée fausse.


Personne ne devrait jamais se sentir obligé de parler de sa santé au travail. Cependant, lorsque les cadres supérieurs se sentent à l'aise pour le faire, ils devraient absolument partager un peu de leur histoire.


3. Reconnaître que les problèmes de santé mentale ne sont pas les mêmes que le stress.


Les entreprises pensent parfois qu'elles s'attaquent à la santé mentale si elles éduquent et soutiennent leurs employés en matière de gestion du stress. Si le stress peut déclencher ou exacerber les problèmes de santé mentale, ce n'est pas la même chose.


Il est important que le stress ne soit pas utilisé comme un euphémisme pour désigner l'anxiété ou la dépression, etc.


Nous devons utiliser les bons mots pour parler de santé mentale, et non pas l'associer à la gestion du stress ou à la pleine conscience.


4. Les personnes doivent être informées des aménagements qu'elles pourraient demander.


Les personnes ayant des problèmes de santé mentale ne sont pas un maillon faible dans une organisation. Elles n'ont pas besoin de mesures d'adaptation par pitié ou par charité. Elles peuvent être des employés extrêmement précieux auxquels une organisation veut s'accrocher et qui veulent être au sommet de leur forme.


Voici quelques exemples d'aménagements :


  • Un adulte atteint de TDAH peut avoir du mal à accepter plusieurs instructions à la fois. Par conséquent, il peut avoir besoin de recevoir des instructions écrites et un retour d'information plutôt que de les recevoir uniquement verbalement.

  • Il est généralement important pour une personne atteinte de trouble bipolaire de maintenir un horaire cohérent, par exemple en ce qui concerne le sommeil. Il se peut qu'elle doive prendre l'avion un jour plus tôt pour assister à une conférence plutôt que de prendre un vol qui l'oblige à se lever à 4 heures du matin.

  • Une personne souffrant ou ayant souffert d'un trouble de l'alimentation peut être mal à l'aise à l'idée de se réunir à l'heure du déjeuner. Le stress lié à l'aspect alimentaire de la réunion peut nuire à sa capacité de se concentrer, de faire son meilleur travail et de faire bonne impression. Le simple fait de passer à une réunion café pourrait résoudre ce problème pour cette personne.

Toute personne occupant un poste de direction doit avoir suffisamment de connaissances de base sur le fonctionnement des troubles mentaux courants pour comprendre les aménagements possibles. Lorsque les problèmes de santé mentale touchent 18 % de la main-d'œuvre, il ne s'agit pas seulement d'une belle compétence à posséder en tant que manager. C'est essentiel.


La connaissance est le premier pas vers la sensibilité.


Pourquoi déstigmatiser les problèmes de santé mentale


Il y a de nombreux avantages à déstigmatiser la santé mentale au travail.


  • Lorsque les gens ne craignent pas la stigmatisation ou la discrimination, ils demanderont davantage d'aménagements. Lorsqu'ils en bénéficient, les performances et la fidélisation s'améliorent.

  • Lorsque les gens craignent d'être étiquetés comme malades mentaux, ils peuvent être moins disposés à accéder à un traitement.

  • Les personnes souffrant de maladies mentales ressentent parfois le syndrome de l'imposteur au travail.

  • Les personnes souffrant d'un diagnostic de santé mentale ont besoin de modèles qui sont des leaders et des personnes très performantes. Cela permet de s'assurer que les gens ne se restreignent pas à cause de la honte qu'ils ressentent face à leurs problèmes de santé mentale.

  • Les employés qui se sentent à l'aise pour parler de santé mentale partageront les ressources, ainsi que les conseils et les astuces qui ont fait leurs preuves.

  • Plus les personnes souffrant de problèmes de santé mentale accèdent à des postes de pouvoir dans les entreprises, plus le soutien à la santé mentale a des chances d'être prioritaire.


Tous ces avantages sont à notre portée en tant que société et communauté, si nous y mettons du nôtre. Qookka peut vous aider dans la sensibilisation et la formation des managers à mieux appréhender, comprendre et maîtriser ce sujet délicat mais important pour l'organisation surtout depuis la pandémie.

5 vues0 commentaire

400 Avenue Roumanille

06410 Biot

Nous écrire:

fabrice@qookka.me

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Instagram

Si vous êtes en situation de danger pour votre vie, n'utilisez pas ce site. Appelez le SAMU 15 ou le 112 pour une aide immédiate.

Victime de violence conjugale, appelez  le 3919

Vous ressentez des symptômes liés à la Covid19? Faites le test d'orientation.